La sécurité des enfants

Retour à la liste

Sans relâche depuis 75 ans, la Société Suisse de Sauvetage (SSS) met tout en œuvre pour assurer la sécurité dans et sur l’eau. Et avec raison: la noyade reste la deuxième cause de mortalité accidentelle chez les moins de 16 ans.

Quand le mercure grimpe, la fraîcheur de l’eau agit comme un aimant ! Mais les joies de la baignade sont souvent assorties de dangers imprévisibles.

Les chiffres sont effarants: 32 personnes ont perdu la vie par noyade en 2007, dont 23 hommes, 3 femmes et 6 enfants.

Chaque année, on dénombre quelque 16’000 accidents de baignade et de sports aquatiques (estimation du bpa) dont en moyenne 31 sont mortels. A noter que les rivières et les lacs recèlent des plus grands dangers.

Selon les professionnels, la première cause des accidents aquatiques est le manque de surveillance des enfants. Les aides à la natation (bouées, matelas pneumatiques, etc.) n’offrent pas une sécurité suffisante : il ne faut jamais quitter des yeux les tout-petits. Parmi les autres facteurs de risques, il y a aussi la sous-estimation du danger, les comportements inconscients ou exubérants, ainsi qu’une certaine inattention aux conditions météorologiques – froid, vent, risque d’orage ou brusque changement de temps.

Il existe en Suisse un contrôle de sécurité aquatique (CSA).

En collaboration avec le BPA, swimsports.ch propose des exercices d’auto-sauvetage pour les enfants de huit à onze ans.

Ce test apprend aux enfants à:

  • Effectuer une roulade / culbute dans une eau profonde
  • Se maintenir sur place à la surface de l’eau pendant 1 minute
  • Nager 50 m

Les enfants ayant suivi et réussi le test WSC peuvent ensuite aller seuls en eau profonde ou dans la piscine.

La nouvelle brochure «Sports nautiques, plongée, baignade» est disponible gratuitement auprès du bpa ou à télécharger sur www.bpa.ch

Informations complémentaires sur le WSC sur www.swimsports.ch

Nouvelles récentes